Thérèse Chanteloup, Kinésiologue

Avec le Brain Gym®, vous aidez vos neurones a transmettre mieux les informations.

Les mouvements de BRAIN GYM® remplissent le corps d’énergie et permettent de se préparer a apprendre.

Nous ne sommes pas qu’un esprit, nous sommes aussi un corps.

Le développement harmonieux de notre personne passe par un développement de l’ensemble de nos capacités : intellectuelle, émotionnelle et corporelle.

Le corps peut gêner le travail de la pensée par la fatigue, la tension musculaire, le mauvais fonctionnement des cinq sens, une mauvaise alimentation, un manque d'hydratation et aussi de sommeil.

Alors pourquoi ne pourrait-il être utilisé pour faciliter le travail mental ?

De l’importance du corps dans l’apprentissage

Certes, l’activité physique peut servir à calmer le jeu quand les enfants sont trop excités, trop brutaux, commencent à s’énerver : elle fait alors office de soupape de sécurité, mais elle permet aussi au cours de pauses « qui bougent » de se défouler et recharger ses batteries entre deux moments de travail.

Lorsque nous bougeons, nous impliquons instantanément nos trois dimensions :

avant/arrière, haut/bas, gauche/droite.

Faute de mouvements adéquats, ces dimensions perdent leur intégration naturelle, ce qui induit déséquilibres et difficultés croissantes face aux nouvelles situations.

S’adapter, se concentrer, comprendre, mémoriser, lire, écrire ou calculer deviennent alors souvent des tâches ardues, douloureuses, voire impossibles.

La kinésiologie éducative est utile aux adultes et aux enfants, à l’école bien sûr, mais aussi au bureau, à la maison et dans toutes les tâches de la vie quotidienne qui demande :

créativité, organisation, adaptation, concentration, compréhension, mémoire,  pour la comptabilité, les langues étrangères, la musique, le passage d’examens ou d’entretiens…

 

LE MOUVEMENT EST LA CLE DE L’APPRENTISSAGE 

Le Brain Gym repose sur le constat trop souvent oublié que notre cerveau coordonne à la fois nos mouvements et nos pensées, tout ceci pouvant être perturbé par les émotions.

 

Mis au point dans les années 1980 aux Etats-Unis par le chercheur Paul Dennison*, le « Brain Gym », est un ensemble de 26 mouvements ludiques de gymnastique des neurones inspirés du yoga, de la psychomotricité, de l’ergothérapie ou encore de la médecine chinoise. Certains mouvements aident à évacuer les tensions pour mieux se concentrer ; d'autres favorisent la compréhension et la mise en mémoire en stimulant les deux hémisphères du cerveau, d'autres encore peuvent aider à mieux lire ou à équilibrer les émotions ...

A l’origine conçu pour les enfants, afin d’améliorer leurs apprentissages et de les apaiser, il est utilisable par tous, à tous les âges et à tout moment de la journée, le but de ces mouvements est d’être :

  • plus autonome pour s’équilibrer et s’appuyer sur tout son potentiel
  • pour gérer les situations de vie, son quotidien ;
  • retrouver sa base, sa sécurité intérieure sa confiance en soi, son calme
  • de relancer les capacités.

Il est important de faire les exercices trois fois, car c’est après trois répétitions d’un même mouvement que le cerveau enregistre les changements durablement. Plus on les pratique, plus ils s’intègrent et moins nous sommes décentrés par les disputes, le stress, le stress du quotidien, etc.

Les exercices du Brain Gym sécurisent notre posture : en modifiant l’information du corps, on transforme l’information dans le cerveau. Lorsque la posture est sécurisée, nous sommes en sécurité cérébrale. La posture du corps peut nous soutenir. Nous pouvons améliorer l’écoute de notre posture et vivre un quotidien épanouissant.

Les 26 mouvements de Brain Gym se répartissent en 3 catégories :

  1. Les activités d’allongement

Elles libèrent la dimension avant/arrière, permettant l’accès à la focalisation liée à la compréhension, à la capacité à trouver du sens. Elle permet de voir les détails dans un contexte.

Conséquences possibles d’un déséquilibre de la dimension avant/arrière : Sous ou sur- focalisation

  • Sous- focalisation :
  • comportement hyper ou hypo actif ;
  • trouble du langage ;
  • déficit d’attention.
  • Sur- focalisation :
  • difficulté de compréhension ;
  • sensation d’être submergé ;
  • difficulté de synthétiser et de faire des liens.
  • Troubles du comportement.
  • Difficultés de reconnaître ses propres besoins.
  1. Les exercices énergétiques

Ils détendent et stabilisent la dimension haut/bas, favorisant ainsi le centrage lié à l’organisation, à l’expression de nos émotions

Conséquences possibles d’un déséquilibre de la dimension haut/bas :

  • Surcharge émotionnelle.
  • Mauvaise organisation (temporelle, spatiale).
  • Distraction, éparpillement.
  • Difficultés à reconnaître et/ou exprimer son ressenti
  1. Les mouvements de la ligne médiane

Ils éveillent et structurent la dimension gauche/droite ; et ouvrent la porte de la latéralité qui coordonne les hémisphères droit et gauche

Conséquences possibles d’un déséquilibre de la dimension gauche /droite :

  • Efforts démesurés sans résultat satisfaisant.
  • Problèmes de communication, d’expression ou d’écoute.
  • Difficulté à croiser la ligne médiane se manifestant par :
    • une mauvaise coordination physique ;
    • des inversions de lettres (d/b ou d/p ou b/q) ;
    • des difficultés à lire, écrire et compter.

Ces exercices sont facilement réalisables en autonomie et peuvent être faits à tout moment par exemple :

  • Avant de commencer les devoirs ou une activité, une rencontre, une épreuve : ils permettent de se préparer dans les meilleures conditions de réussite et dynamisme,
  • Pendant une activitépour soutenir l’effort, continuer à être efficace et en forme,
  • Après une activité, pour se détendre, apaiser le stress ou un débordement émotionnel,
  • Après une journée de travail, pour libérer le stress et profiter de sa famille…

 Avant de commencer et pour accroître les effets de la Brain Gym sur votre organisme, assurez-vous de :

  • vous hydrater (buvez un verre d’eau doucement), pour le "Brain Gym", c'est un mouvement « énergisant », boire réhydrate et redonne de la vitalité. L’eau participe à la bonne conduction des impulsions électriques qui transmettent les messages du cerveau aux organes sensoriels et inversement. Toutes les compétences du cerveau sont renforcées par une bonne hydratation : concentration, allégement de la fatigue mentale, meilleur stockage des informations,
  • avoir assez d’espace autour de vous et de vous y sentir à l’aise,
  • être en configuration « plaisir» et vous dire que vous allez vous amuser.

Selon le site www.braingym.fr, le Brain Gym® aident les enfants et les adultes à :

  • améliorer leurs capacités de lecture, d’écriture, d’expression orale et de logique. Le Brain Gym favorise le développement de l’habileté manuelle, de la vision binoculaire, de la coordination et de l’équilibre.
  • se concentrerLe Brain Gym favorise la circulation des informations entre le cerveau gauche et le cerveau droit, entraînant une meilleure concentration.
  • mémoriser :  Le Brain Gym stimule les deux hémisphères du cerveau et les aident à se reconnecter.
  • communiquer et mieux écouter (eux-mêmes et les autres) : Le Brain Gym favorise l’attention et donc la réception des éléments venus de l’extérieur.
  •  mieux gérer le stress (comme les évaluations écrites ou entretiens oraux). Les mouvements de Brain Gym ont des effets calmants.
  • se placer dans une dynamique de projet personnel : Les exercices de Brain Gym sont rapides et faciles à réaliser.

 Avec le Brain Gym, vous aidez vos neurones a transmettre mieux les informations.

 Tableau des mouvements de Brain Gym

brain gym

 

*QUI EST PAUL DENNISON

 

Le Brain Gym® est l’outil de base de la Kinésiologie Éducative, technique développée par Paul Dennison, docteur en sciences de l’éducation.

Ayant lui-même expérimenté de lourds échecs en milieu scolaire, cet Américain aujourd’hui sexagénaire, n’a eu de cesse de mieux comprendre le processus d’apprentissage et ses facteurs d’inhibition. Son intérêt pour la recherche appliquée sur le cerveau et les effets du mouvement sur le développement neurologique l’a conduit à collaborer avec de nombreux spécialistes en optométrie comportementale (1970), chiropraxie, ostéopathie et à découvrir la kinésiologie appliquée (1977).

Le lien entre ces approches lui permit de valider ses hypothèses à propos de la relation entre mouvement et fonctions cérébrales impliquées dans l’apprentissage.

En 1981, il écrit son premier livre : « Switching On : The Whole Brain Answer to Dyslexia ».

Il rencontre Gail, danseuse et professeur de mouvement, qui deviendra sa collègue et son épouse. Ensemble, ils créent le Brain Gym® , l’association de ces deux termes permettant de « réunir l’intelligence de la pensée et la coordination du corps ».

Le Brain Gym® est la porte d’entrée d’un champ de recherche en pleine expansion : la Kinésiologie Éducative. Le mot « éducation » vient du latin « educere » qui signifie « mener de l’avant » ; la « cinésiologie » est l’étude des muscles et du mouvement.

Le cerveau fonctionne de manière tridimensionnelle, ces 3 dimensions mettent en relation permanente, le néocortex (2 hémisphères cérébraux divisés en plusieurs lobes), le système limbique et le tronc cérébral ou cerveau reptilien.

En cas de stress (corporel, émotionnel, chimique), la capacité d’utiliser simultanément ces 3 dimensions est diminuée.

La Kinésiologie Éducative se base donc sur le lien existant entre les mouvements du corps et les fonctions cérébrales impliquées dans l'apprentissage et la perception. Elle propose de nombreuses pistes qui, par le mouvement et l'écoute du corps, permettent à chacun d’explorer son potentiel.

 

LE BRAIN GYM® FACE AUX DIFFICULTES D’APPRENTISSAGE.

Le Brain Gym® est fondé sur trois postulats :

  • Apprendre est une activité naturelle qui dure tout au long de la vie ;
  • De nombreux blocages d’apprentissage viennent de notre incapacité à bouger de façon équilibrée, particulièrement lorsque nous sommes insécurisés face à la nouveauté ;
  • Nous sommes tous potentiellement « bloqués » dans la mesure où nous avons appris à limiter nos mouvements.

Bibliographie

Dennison, Paul and Gail Dennison, Brain Gym, Ventura, CA, Edu-Kinesthetics, Inc. Traduction française : Le mouvement, clé de l'apprentissage - Brain Gym, Le Souffle d'Or, Barret-Le-Bas, France, 1992.

Dennison, Paul, Dennison Gail et Teplitz Jerry, Brain Gym au bureau. Une réponse efficace à tous les stress professionnels, Le Souffle d’Or, Barret sur Méouge, France, 2002.

Dennison, Paul, Apprendre par le mouvement, Editions Sully, Vannes, 2006

La kinésiologie éducative permet à l’aide du test musculaire :

  • une recherche des mouvements qui vont permettre de corriger le stress lié à l’objectif,
  • de rétablir la circulation énergétique entre les différentes parties du cerveau au moyen de mouvements
  • de proposer, en travail d’ancrage à faire au domicile, des exercices simples afin de les réintégrer dans le schéma corporel et d’engendrer une réelle amélioration des apprentissages et des comportements.

La méthode Brain Gym ne remplace bien sûr aucune méthode d'apprentissage et n’a pas pour but de traiter ni de soigner, mais elle peut accompagner les autres rééducations, comme par exemple l’orthophonie.

Thérèse Chanteloup, Kinésiologue

Share This